« le photographe a l'œil, le peintre a le regard. »

par JPratz  -  19 Juin 2013, 06:29  -  #Regard

Sans-titre10.jpg

 

PARTENAIRES AVRIL

Rencontre en février 2013

 

Bernadette Marié

Un univers de peinture et de générosité

 

Chargée d’études en aménagement du territoire à la Direction du développement local, Bernadette Marié, une fois chez elle, devient Nad et se consacre à sa passion : la peinture.

 

« J’ai toujours dessiné depuis l’âge de 6 ans. Mes parents m’ont encouragée, j’ai suivi des cours… » Ceux qui ont le plus marqué Bernadette Marié, ce sont les cours à l’école Martenot qu’elle a pris étant adulte pendant plus de dix ans : « C’est une méthode globale de respiration, d’écoute de soi, pour révéler sa propre personne, ce qu’on a dans l’âme. Car le vrai peintre peint avec son âme et ses tripes. » Bernadette — Nad, de son nom d’artiste — a donc appris toutes les techniques, du pastel gras à la peinture à l’huile, mais aussi l’art de se relaxer. « Mon objectif, c’est de faire passer des sentiments, communiquer grâce à la toile, avec différentes techniques. J’ai la chance de ne pas en vivre donc je ne suis pas obligée de rentrer dans un créneau particulier et je peux m’éclater en faisant des choses variées. »

Bernadette expose régulièrement depuis 1997, dans la région ou ailleurs. En 2007, elle a construit dans son jardin à Sainghin-en-Mélantois l’atelier Kabanad, un lieu chaleureux et bâti en suivant les cibles de haute qualité environnementale. Elle y travaille, y explique ses techniques à d’autres peintres ou à des débutants, notamment un jeune homme handicapé moteur, et y accueille une foule d’amis et de visiteurs chaque année lors des portes ouvertes des ateliers d’artistes.

 

Fin 2012, Bernadette a publié un livre* qui rassemble des reproductions de ses œuvres accompagnées de citations d’auteurs célèbres ou de ses propres textes. « L’objectif de ce livre, c’est de rendre heureux. Il s’appelle J’avais rêvé d’un autre monde, mais je ne rêve plus car je l’ai trouvé, cet autre monde. C’est un univers de peinture, de générosité et je m’y sens bien.» Edité à 300 exemplaires, ce livre est vendu notamment lors de salons ou de séances de dédicaces. L’intégralité des bénéfices sera partagé entre trois associations : Solidaires (soutien aux enfants de familles en difficulté), Amazones-Cancer et l’Association française des sclérosés en plaques. « Ca me motivait de faire quelque chose avec le cœur pour les autres ».

 

* J’avais rêvé d’un autre monde, éditions Narratives, 45 € (+ frais de port). Sur demande au 03 20 640 640 ou par mail : orpheenad@wanadoo.fr

 

www.nad-be.com

 

Sans-titre46.jpg

 

Sans-titre63.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :